Le fief de Coudroy dépendait au Moyen-Age de l’abbaye de St-Benoît-sur-Loire.

Au XVIIIème siècle, Coudroy était du Diocèse de Sens, de l’Intendance d’Orléans, de l’Election de Montargis, de l’Archidiaconé et Doyenné du Gâtinais. L’Archevêque de Sens nommait le curé.

Il y avait deux châteaux. Il ne reste que celui de la Plissonnière rénové au XXème siècle à l’emplacement de l’ancien et deux mottes médiévales : la Motte à l’entrée du village et le Petit-Machau, cette dernière, résidence de campagne de hauts dignitaires royaux au cours des XIIIème et XIVème siècles.

  Eglise Saint Fiacre

L’église St Fiacre, disparue, datait du XIIème siècle. De style gothique de transition, elle mesurait 30 mètres sur 9 et pouvait contenir 350 personnes.

Elle relevait de l’Abbaye de St Benoît-sur-Loire quoique son curé fût nommé par l’Archevêque de Sens. St Fiace (patron des jardiniers) en fut son patron. L’édifice était de l’époque de transition. Elle fut démolie au début de ce siècle (en 1911) car on craignait qu’elle ne s’écroule, le clocher placé au-dessus du chœur penchait dangereusement. Seuls restent :
– le beau porche roman réédifié dans une propriété privée de Varennes, mais qui a été racheté par la commune de Coudroy. Il est situé devant le cimetière, à l’angle de la route de la Lande, en face de l’ancien Presbytère,
– la cloche « Hermine » bénite en 1816 déposée à la Mairie de la commune (salle de Conseil), on peut lire sur cette dernière « Je suis éternelle puisque fraternelle et toujours à Coudroy pour St Fiacre, je donnerai… ».

Toute simple, on remarquait simplement à l’intérieur une arcade fermée, ce qui laissait à croire qu’il y avait là une chapelle seigneuriale.
A noter au cimetière un calvaire ancien.

Coudroy

Cloche de l’ancienne église “Hermine”.

Coudroy est partagée en deux parties égales par le Canal d’Orléans.

Le bâtiment pour la Mairie fut construit en 1880 et réhabilité en 1990.
En 1970, l’école fut fermée.