Le château de Bellegarde

Le château de Bellegarde est composé du donjon et de ses nombreuses dépendances. Il a été largement remanié et agrandi par le duc d’Antin, fils de M. et Mme de Montespan, nommé Surintendant des Bâtiments du roi Louis XIV en 1708. Son titre lui a permis de bénéficier des savoir-faire des artisans au service du roi pour embellir ses différentes propriétés, dont Bellegarde.

Le donjon

Construit en pierres par Nicolas Braque, Grand Argentier de Charles V, le donjon a été inauguré en 1376. De style médiéval, le duc d’Antin donnera une allure Renaissance au donjon au début du XVIIIe siècle, en faisant percer de grandes baies vitrées et en adjoignant deux ailes : l’une servant d’avant-corps et l’autre de galerie de tableaux ducale et de chapelle seigneuriale. Ces ailes ont été détruites au milieu du XIXe siècle.

Le pavillon de la Salamandre

Malgré ces aménagements faits au donjon, le duc d’Antin le trouvait trop froid car traversé de courants d’air et difficile à chauffer. Il a alors fait construire le Pavillon de la Salamandre pour y loger. Ce pavillon abrite la mairie depuis la moitié du XIXe siècle. La salle des mariages est le témoin de cette époque avec de superbes boiseries classées monuments historiques.

Pavillon Salamandre à Bellegarde

Pavillon de la Salamandre

Les cuisines

Elles ont été réalisées par le duc d’Antin en 1720 et se trouvent au centre du château. Désormais propriété de la commune, cette magnifique salle tout en briques avec 2 imposantes cheminées, accueille des expositions temporaires tous les étés.

Les jardins

Le domaine du duc d’Antin s’étendait sur près de 400 hectares et il avait missionné le successeur de Le Nôtre pour y aménager un splendide jardin. A ce jour, il n’en reste rien mais la commune a fait aménager des roseraies publiques de part et d’autre du donjon dans le style des jardins à la française.

Roseraie Bellegarde

Roseraie

La collection de sculptures de Charles Desvergnes

Elle se situe dans le pavillon d’Antin qui date du XVIIIe siècle. Sept pièces accueillent une quarantaine de maquettes, dont la majorité en plâtre.

Charles Desvergnes est né à Bellegarde en 1860 et mort à Meudon en 1928. Passionné de sculpture dès son plus jeune âge, il intègre l’école des Beaux-arts de Paris et rentre comme apprenti dans l’atelier de Chapu, sculpteur parisien, alors qu’il n’a pas encore 15 ans. Pour réaliser ses études, la ville de Bellegarde lui a accordé une bourse annuelle pendant 14 ans. Consécration ultime de sa persévérance et son talent : Charles Desvergnes obtient le Premier Grand Prix de Rome de Sculpture en 1889 avec « Le retour de l’enfant prodigue ». En remerciement de l’aide financière qu’il reçut de la ville, Charles Desvergnes a légué une partie de son fonds d’atelier à Bellegarde, qui forme une collection depuis 2005.

Cette collection est inscrite aux monuments historiques depuis fin 2018.

Visite sur rendez-vous auprès du service Culture et Communication. A partir de 10 personnes, 2,5€/personne.

Sculptures Charles Desvergnes

Collection de sculptures de Charles Desvergnes

 

Mesures sanitaires : 

En raison du contexte sanitaire actuel, l’intérieur du château et sa collection de sculptures ne sont plus accessibles au public jusqu’à fin juin. Vous pourrez cependant profiter des extérieurs et des deux roseraies en visite libre. 

Informations pratiques

 Visite extérieure libre du château Renseignements auprès du Service Culture et Communication de la ville au 02 38 90 25 37.

Un guide de visite libre est disponible au Bureau d’Information Touristique de Bellegarde.

Des visites pour les individuels sont organisées chaque été.

Tarifs 2020 : 4€ / adulte, gratuit -12 ans

Accès personnes à mobilité réduite : non

Parking : Cour d’Antin, places Jules Ferry et Charles Desvergnes

Animaux acceptés : en laisse

Contact :

Service Culture et Communication de Bellegarde
12 Bis Place Charles Desvergnes
45270 Bellegarde
Tel : 02 38 90 25 37
Mail : culture@bellegarde45.fr ou communication@bellegarde45.fr