Mais pourquoi un musée de la Résistance et de la Déportation à Lorris ?

Lors de la Seconde Guerre mondiale, le département du Loiret fut l’un des hauts lieux de la Résistance et paya un lourd tribut à la déportation. Grâce à la volonté des anciens résistants et déportés, un musée d’histoire et de mémoire consacré à cette période a ouvert en 1988 avec le soutien des collectivités locales.

Le musée vous offre un parcours de visite sur différents thèmes liés au dernier conflit mondial, à travers des objets et documents (tickets de rationnement, armes, affiches…).

Pour les plus jeunes, des animations spécifiques sont organisées aux vacances scolaires.

Nouveauté : jeu sur tablette numérique « Mission…résister ! »

Musée de la Résistance et de la Déportation de Lorris

Opérateur radio au Musée Départemental de la Résistance et de la Déportation

Informations pratiques

Prochaines ouvertures 2020:

  • 18 et 19 janvier, 15 et 16 février, 14 et 15 mars, 4 et 5 avril, 25 et 26 avril, 8, 16 et 17 mai, 19 et 20 septembre, 17 et 18 octobre, 14 et 15 novembre, 12 et 13 décembre de 10h à 12h et de 14h à 17h.
  • 25 février, 14 et 21 avril, 27 octobre et 3 novembre de 14h à 17h.
  • En juin, le musée est ouvert tous les jours en semaine de 14h à 18h et les weekends de 10h à 12h et de 14h à 18h.
  • En juillet et août, le musée est ouvert tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h.
  • Pour les visiteurs en groupe, le musée est ouvert toute l’année en semaine de 10h à 12h et de 14h à 17h sur réservation.

Tarifs 2020 :

Plein tarif 6 € (pour les plus de 18 ans) – tarif réduit 2 € – gratuit pour les moins de 6 ans.
Tarif groupe (à partir de 10 personnes) 3 €.

Labels : Musées et Mémoriaux Conflits Contemporains

Accès personnes à mobilité réduite : oui

Parking : oui

Animaux acceptés : non

Contact :
Musée de la Résistance et de la Déportation
Esplanade Charles De Gaulle
45260 Lorris
Tel : 02 38 94 84 19
Mail : musee-lorris@loiret.fr
Site internet : www.musee-lorris.fr
Page facebook

 

A découvrir aussi à Lorris : le musée horloger Georges Lemoine et le musée de l’orgue