Le site de Varennes-Changy était déjà habité dès la préhistoire. André Nouel, dans son ouvrage « Manuel de la Préhistoire pour le sud du Bassin Parisien » mentionne des « trouvailles » d’outils paléolithiques (âge de la pierre taillée) à Changy-les-Bois, (collection Clergeau au Musée Histoire d’Orléans).
Dans le même ouvrage, Varennes est cité pour avoir été occupé à l’époque néolithique (âge de la pierre polie).

Au cours des siècles suivants, il ne nous est seulement possible de mentionner en 1576 une bataille de reîtres protestants allemands qui bloquèrent une compagnie de lansquenets français près de la route de Lorris.

L’église

L’église ne peut être datée qu’avec exactitude dans ses parties anciennes, constructions et additions de bâtiments se sont succédé principalement au cours du XIXème siècle. C’était primitivement une petite église à une seule nef.
Cinq périodes de constructions différentes ont formé l’ensemble actuel :

*L’entrée et deux travées de la nef principale (partie la plus ancienne),
*La nef principale de la troisième travée jusqu’au chœur,
*En 1824, construction de la nef latérale sud, du côté de la place qui est l’ancien cimetière,
*1849-1850, construction de la nef latérale (côté presbytère),
*1892-1894, construction du chœur grâce au legs de la Duchesse de Dalmatie et de ses deux filles, Mme Reille et de Guitant.

A l’intérieur, nous remarquons plusieurs œuvres d’art données également par la Duchesse entre 1840 et 1851, des peintures provenant de l’atelier du peintre espagnol Zurbaran : St Jacques, l’Annonciation, l’Assomption, le Baptême du Christ, la Cène (copie de Philippe de Champaigne).
Egalement deux moulages de plâtre représentant une tête du Christ en médaillon et une Assomption au-dessus des fonts baptismaux.

Eglise Varennes-Changy

Eglise

Non loin du château de Changy et presqu’au bord de la route de Nogent, un gracieux clocher surmonte un bâtiment aujourd’hui à usage agricole. Il s’agit de l’ancienne église de la commune.

Le culte cessa d’y être pratiqué à la Révolution et la paroisse fut rattachée à Varennes. Vers 1850, rendue au culte, elle a été définitivement désaffectée un peu avant 1940.

Site officiel de la ville